top of page
  • secretariatdocteur4

TRAIL RUNNING : DOULEUR SUR LE COTE DU BASSIN UNE BLESSURE DE DEVERS …

Vous avez mal sur la crète osseuse au-dessus de la hanche. Ca tire à chaque réception de foulée. Vous souffrez surement d’une élongation du tenseur du fascia lata ! Explications et solutions !


Par le docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport.

Rédacteur en chef de www.docdusport.com



Le muscle tenseur du fascia lata tend … le fascia lata ! Bien joué vous aviez trouvé ! Cette grosse bandelette fibreuse descend sur la face latérale de la cuisse et relie la bassin au tibia en passant à la face externe de la hanche et du genou. Le couple muscle tendon assure l’horizontalité du bassin quand vous êtes en appui sur une seule jambe. Il est essentiel à votre équilibre en course à pied.





Une blessure fréquente et peu connue !


Vous connaissez d’autres lésions en cas de surmenage de cette chaine mécanique. Le fameux syndrome de l’essuie-glace qui fait mal à la face externe du genou correspond à un frottement du fascia lata sur l’extrémité inférieure du fémur. Le même phénomène se produit en haut du même os. Il est alors responsable d’une inflammation sur le coté de la hanche souvent appelée bursite du moyen fessier.


ELONGATION DU MUSCLE QUI STABILISE LE BASSIN


La blessure qui nous occupe se situe un peu plus haut, à l’endroit où le tenseur du fascia lata s’accroche sur le bassin. Son site d’insertion se situe au sommet de la grande écaille plate appelée « aile iliaque ». Tout se passe comme si l’os basculait dans le vide en courant et que le tenseur du fascia lata tirait en sens inverse pour tenter de le stabiliser. Au fil des appuis, la zone de jonction finit par se déchirer. On peut considérer cette lésion comme une « élongation du tenseur du fascia-lata ».


Un dialogue contributif


A chaque réception de foulée, vous ressentez une douleur latérale sur le relief osseux du bassin. Dans la majorité des cas, vous n’avez pas souvenir du traumatisme initial. A chaud, vous avez poursuivre votre entraînement. Désormais, c’est la cicatrice fibreuse qui tiraille à la manière d’une gerçure hivernale.


BEAUCOUP DE PISTE DANS LE MEME SENS


En discutant avec vous, on retrouve tout de même des facteurs favorisants. Il peut s’agir d’une séance de piste intense avec inclinaison du buste vers la gauche. La blessure survient alors à droite. Ce peut-être un long passage en dévers à l’occasion d’un trail, la blessure se produit alors sur la jambe d’aval. Parfois, on ne détecte qu’un simple surmenage avec accroissement des kilomètres ou de la vitesse.


UN LONG PASSAGE EN DEVERS


Dans ces circonstances, en vous observant, on retrouve souvent une inégalité de longueur des membres inférieurs. Vous avez mal du coté le plus long car votre bassin bascule du coté court. Parfois, vous manquez de gainage et votre bassin oscille de haut en bas et de droite à gauche à chaque foulée.


Un examen caractéristique


En sautillant sur la jambe douloureuse, vous avez mal. Ce simple test impose à chaque réception une puissante contraction du tenseur du fascia-lata qui stabilise le bassin suspendu dans le vide. En inclinant votre buste du côté opposé, en croisant en arrière la jambe blessée, vous tirez sur la lésion et vous reproduisez votre douleur. Il en est de même quand vous vous allongez sur le côté sain et que vous laissez pendre votre membre inférieur en dehors de la table d’examen.


SAUTILLEMENT, ETIREMENT, CONTRACTION, PALPATION DOULOUREUX


La souffrance augmente quand, depuis cette position d’étirement, on vous demande de remonter la jambe contre résistance. Enfin le diagnostic se termine lorsque votre médecin du sport appuie sur la zone sensible, à la jonction entre le muscle et l’os. Une échographie peut confirmer et quantifier la lésion. Le radiologue expérimenté voit souvent une cicatrice tissulaire avec des fibres enchevêtrées et gonflées par l’inflammation.


La rééducation est nécessaire !


Votre kiné va assouplir la réparation anarchique de votre blessure. Au premier chef, il pratique des MTP, pour « massage transversal profond ». Il frotte perpendiculairement à l’axe du muscle pour casser le magma fibreux. Ça fait mal mais c’est pour la bonne cause !


MASSAGES POUR ASSOUPLIR LA CICATRICE


D’autres méthodes relèvent du même concept : les ultrasons, le crochetage, le pistolet de massage ou les ondes de choc. Certains équipements favorisent l’assouplissement des cicatrices. On pense au laser qui brise les protéines agglutinées ou au TECAR qui chauffe en profondeur. A l’issu de cette première phase de ramollissement de la cicatrice, votre kinésithérapeute procède à des étirements et du renforcement musculaire en freinage.


ETIREMENTS DOUX, RENFO DE FREINAGE POUR MECANISER


Ces méthodes ont pour objectif d’aligner les fibres dans l’axe dans contraintes mécaniques. De cette manière, le nouveau tissu sera solide, apte à assumer sa mission spécifique ! La prise en charge rééducative s’achève par un travail de coordination visant à stabiliser le bassin lors de l’appui sur une seule jambe.


GAINAGE POUR STABILISER LE BASSIN


Il s’agit finalement d’un entraînement au gainage dynamique. Ce type de techniques se décline aisément à domicile : automassage au pistolet ou au rouleau, étirements doux, renforcement musculaire de freinage et stabilisation du bassin en appui sur une seule jambe devant la glace.


AUTOREEDUCATION BIENVENUE


Ce protocole d’autorééducation permet de peaufiner l’adaptation tissulaire entre les séances de kinésithérapie. En cas d’inégalité de longueur des membres inférieurs, on peut envisager la prescription d’une petite talonnette. Afin de pas surprendre votre corps adapté à cette particularité, il est d’usage de tester une épaisseur égale à la moitié de l’écart entre les deux jambes.


COMPLEMENTS ALIMENTAIRES RECOMMANDES


Il est toujours possible d’ajouter quelques compléments nutritionnels qui nourrissent les tendons. Collagène, silicium et acide hyaluronique ont des vertus régénérantes et assouplissantes. Oui, vous connaissez ces produits en cosmétologie. Rien de plus logique, un tendon ressemble étrangement à de la peau très épaisse et une cicatrice fibreuse à des rides …


RAREMENT, UNE INFILTRATION


Très rarement, quand cette prise en charge se montre insuffisante, une petite infiltration sous échographie apaise l’emballement inflammatoire et dégrade la cicatrice fibreuse. Il suffit alors de réenclencher une mécanisation harmonieuse pendant 10 à 20 jours.


Le traitement passe par le sport !


Vous l’avez compris, cette blessure provient de la souffrance du muscle chargé d’équilibrer votre bassin quand vous êtes en appui sur une seule jambe. Du coup à vélo, alors que vos fesses sont posées sur la selle, vous n’avez absolument pas mal ! Vous pouvez bosser votre cardio comme bon semble. Sortie longue en endurance ou intensité sur home-trainer ! Tout va passer !


VELO : BASSIN STABLE. VOLUME ET INTENSITE POSSIBLES


Aucun risque d’aggravation ! Le peu de stress que vous imposez à la cicatrice aura juste pour vertu d’aligner les fibres dans l’axe des contraintes. On parle de « mécanisation ». Rapidement, vous devez essayer de vous mettre en danseuse. Cette fois le bassin perd de sa stabilité mais l’autre jambes reste en appui. Voilà une bonne étape pour renouer avec la gestuelle de la course à pied. Dès que ce mouvement est validé, commencez l’elliptique !


ELLIPTIQUE : 2 PIEDS EN APPUI. RAPIDEMENT CONSEILLE


On se rapproche encore du running ! De plus, en engageant les bras, l’elliptique sollicite puissamment les abdominaux obliques dans une dynamique se transférant aisément vers la course. Ainsi, vous apprenez à fixer votre bassin et vous limitez le risque de récidive. La salle est idéale pour mener à bien ces transitions biomécaniques progressives : vélo ou elliptique pour le fractionné suivi de trottinement sur tapis pour vous rééduquer à la course à pied. A l’extérieur, c’est possible aussi !


INTEGRATION PROGRESSIVE DE REEDUCATION A LA COURSE


Sortie vélo puis jogging tranquille de durée croissante contribuent à votre forme et à votre réhabilitation. Au fil de la cicatrisation, le temps passé sur vélo ou elliptique diminue alors que la distance parcourue en course augmente jusqu’à retrouver celle de vos séances habituelles. Vous êtes guéri … et vous avez progressé : vous avez découvert l’entraînement croisé pour peaufiner votre condition physique sans malmener votre appareil locomoteur !

57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page