top of page
  • secretariatdocteur4

PAPA ET ENTRAÎNEUR, PAS FACILE !

Dernière mise à jour : 24 mars 2023

Par le docteur Stéphane Cascua.


Kévin a 14 ans, il fait du foot en club. Il vient me voir accompagné de son Papa car il a mal au genou. Il me montre spontanément une petite bosse osseuse située juste en dessous de son articulation. Le diagnostic est fait ! Il présente une maladie d’Osgood, une souffrance de l’os en croissance à l’endroit où s’accroche le quadriceps, le gros muscle de la cuisse. Dans quelques minutes, je l’examinerai de façon exhaustive pour éliminer toutes les autres blessures possibles et je devrai confirmer mon hypothèse.

Le Doc : Kévin, je te pose plein de questions et papa intervient quand il veut ! D’accord ?


Le Papa … d’emblée 😊 : Parfait, docteur on fait comme ça ! … Mais, je voudrai d’abord vous dire, car il n’osera pas vous l’exprimer, que Kévin est très doué, il a de grosses aptitudes ! Il a été repéré par de nombreux centres de formation. J’ai été contacté ! Il a le potentiel pour devenir « pro » … alors que moi, j’ai dû arrêter mon cursus à 17 ans après une rupture du ligament croisé !


Le Doc : Alors Kévin, raconte-moi ta pratique. Quel est ton poste ? Es-tu droitier ou gaucher ? combien as-tu d’entraînements chaque semaine ?


Kévin : Je joue milieu offensif et je suis droitier. J’ai 3 séances : lundi, mercredi, vendredi et j’ai match le week-end.


Le Papa : … Docteur, il faut préciser qu’il joue aussi très bien du gauche … et personnellement je suis convaincu qu’il serait encore plus efficace en attaquant de pointe. Ses frappes sont puissantes et malicieuses. Son coach n’en a pas pris conscience ! Pourtant, je lui ai dit ! C’est dommage !


… je croise son regard et je l’accompagne d’un sourire bienveillant mais taquin …


Le Papa : … Oui, je lui enseigne beaucoup l’humilité … c’est essentiel pour progresser ! Alors, il n’ose par vous dire tout ça ! …


… en vieux brisquard de la médecine footballistique, je complète mon tour d’horizon …


Le Doc : Dis-moi Kevin. As-tu des entraînements complémentaires ?


Kévin : Eh oui ! Les jours sans football, je fais de la préparation physique avec un coach. On fait du renforcement, du travail de vivacité et des sprints


Le Papa : Oui, je lui offre deux séances personnalisées par semaine avec un prépa qui a travaillé en centre de formation. Kévin est vif mais c’est un petit gabarit ! Il doit faire du muscle pour être plus solide sur les contacts ! Je trouve que les clubs oublient trop souvent cette notion … Et, puis en fin de cession, je prends le relais pour lui faire bosser un peu sa technique … je lis beaucoup ! On parle de transfert vers le geste spécifique ! Les prépas ne savent pas faire ça ! … Chacun son métier !


Kévin : … parfois, je fais une autre séance le dimanche, quand je ne suis resté sur le banc le samedi.


Le Papa : … Pfff ! Oui parfois, il est remplaçant ! Sur son poste, il est en concurrence avec un grand costaud, un gars qui a fait sa puberté bien avant tout le monde … ou dont la date de naissance mentionnée est approximative ! Kévin va continuer à se développer et aura bientôt comblé l’écart !


Le Doc : Alors Kévin, peux-tu associer ta douleur de genou as un contexte particulier ? Une grosse séance physique, un match difficile, un choc sur ton genou … un stage peut-être ?


… bingo !


Kévin : Oui ! Elle est arrivée pendant le stage de la trêve de Noël ! J’ai fini les entraînements en boîtant ! On avait souvent deux séances par jour !


Le Doc : Oh Kévin ! C’était une drôle de trêve … Tu sais que les études montrent que les stages provoquent 5 fois plus de blessures que les entraînements habituels ! A chaque séance le risque est équivalent à celui d’un match ! Le corps ne parvient pas à s’adapter ! Il lui faut du repos pour se réparer, se reconstruire plus fort et progresser !


Le Papa : … Mais ce stage était organisé par une grande académie !


Le Doc : Bien-sûr ! Mais il a été à l’origine d’une surcharge de contraintes sur le corps de Kévin déjà très sollicité … Tout ça, alors que ces copains se reposaient … conformément au rythme annuel validé par l’usage ! Allez Kévin, viens me voir je vais t’examiner consciencieusement …


Je teste la totalité des structures de son genou. Tout est rassurant … et le diagnostic d’Osgood est confirmé. Mais le papa souhaite compléter …


Le Papa : Ah oui, j’oubliai ! Tous les mois, Kévin va chez l’ostéopathe pour réharmoniser le fonctionnement de chacune de ses articulations …


Le Doc : Bon Kévin ! Cette fois, tu as une blessure. Ce n’est pas dramatique ! Tu souffres sur la zone de croissance en haut de ton tibia. A cet endroit s’accroche le gros muscle de la cuisse appelé quadriceps. Les vieux, comme ton père et moi 😊, si nous abusons des tractions à ce niveau, nous abimons notre tendon rotulien. Tu vois, cette cordelette fibreuse relie le muscle à l’os et transfère la force de contraction. Nos tendons sont un peu secs et fragiles mais nos os ont fini de grandir et sont solides. Chez les ados comme toi, le tendon est jeune et souple. Le point faible de cette chaine mécanique se situe sur l’os en croissance, au point d’amarrage du tendon. Bref, tu as fait l’équivalent d’une fracture de fatigue ! Alors, je vais te donner des compléments alimentaires et des plantes qui favorisent la réparation osseuse : du calcium, de la vitamine D, bien-sûr ! Je vais aussi ajouter de la vitamine K, du silicium, du collagène et une crème à la consoude … une plante qui comme son nom l’indique est connue pour consolider les os. Tu vas faire des étirements doux de ton quadriceps tous les matins, allongé sur le ventre, en ramenant ton talon vers ta fesse, abdos contractés sans cambrer. Pendant la croissance ce sont les os qui grandissent … et les muscles tentent de suivre ! Ils sont toujours un peu en retard et tirent sur les insertions. Mieux vaut les adapter en douceur ! Et surtout, tu vas ajuster ta pratique sportive ! Tu as de la chance, avec tes douleurs aujourd’hui modérées, le traitement n’est pas le repos mais le dosage de tes contraintes d’entraînement. Comme tu en faisais beaucoup trop, je t’invite à reprendre avec le groupe … mais tu élimines toute la prépa et les stages que ton coach n’a même pas intégré à ta charge de travail ! Il est même possible de faire les matchs si tu ne souffres pas trop. Tu peux sentir ton genou … mais je ne veux pas que tu boites ! On se revoit dans un mois et on peaufine les réglages de ton activité en fonction de l’évolution …


Le Papa : … Vous pouvez compter sur moi ! Boiterie interdite ! De toute façon, je vais surveiller ! Je suis présent à tous les matchs. On débriefe toujours sur sa prestation technique et tactique … on parlera aussi du genou ! Heureusement, que vous ne lui avez pas interdit le foot ! il adore ça !


Le Doc : … oui sûrement, mais je crois aussi qu’il adore son papa et qu’il ne veut pas le décevoir !


… et en sortant je lui susurre à l’oreille …


Le Doc : Et surtout, n’oubliez pas de dire à Kévin que vous l’aimerez toujours … même s’il ne devient pas footballeur professionnel !






29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page