top of page
  • secretariatdocteur4

IMPOSSIBLE DE TROUVER LE BON BRAQUET

Dernière mise à jour : 9 févr. 2023


Par le Docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport Rédacteur en chef de www.docdusport.com



Patrick a 58 ans. Il souhaite participer à quelques petites cyclosportives cette année. Il revient me voir avec les résultats de son épreuve d’effort. Je lui avais prescrit cet examen afin de confirmer son aptitude au vélo en compétition. J’avais argumenté : « Patrick, ce test est important, il va nous rassurer quant à la santé de votre cœur. Nous confirmerons que ses artères ne sont pas bouchées par des plaques de graisse et qu’il bénéficie d’un apport en oxygène suffisant même lorsque vous atteignez votre fréquence cardiaque maximum.


TEST EFFORT POUR CHERCHER ARTERES BOUCHÉES, BATTEMENTS IRRÉGULIERS, HYPERTENSION ARTÉRIELLE


Nous constaterons qu’il n’existe pas de battement irrégulier, les fameuses extrasystoles, qui peuvent dégénérer en troubles du rythme gravissimes. Enfin, on étudiera votre tension artérielle tout au long de l’exercice. J’imagine que l’on constatera que la pression atteinte à intensité maximum ne risque pas d’abîmer les vaisseaux notamment les petits capillaires du cerveau. Voilà un élément clé de prévention des AVC, les accidents vasculaires cérébraux, responsables de 10% des handicaps en France ».


Pour ne pas trop inquiéter et motiver mes sportifs d’âge mûr, je prends soin d’ajouter : « Ce bilan sera réalisé par un bon cardiologue du sport qui vous mettra un masque pour analyser vos échanges gazeux. Il en déduira votre VO2max, la classique consommation maximale d’oxygène, que l’on pourrait qualifier de « cylindrée du sportif d’endurance ». Il déterminera aussi les « seuils ventilatoires 1 et 2 », intensités charnières de votre métabolisme, autour desquels ont on peut construire vos séances.


ÉPREUVE D’EFFORT : PUISSANCE MAX, SEUILS, CONSEILS D’ENTRAINEMENTS INDIVIDUALISÉS


De fait, je vous concocterai une proposition de programme d’entraînement individualisé ». Ainsi, Patrick était convaincu et même emballé par cette suggestion de préparation personnalisée … Malheureusement, à son retour, en regardant les résultats, je suis interpelé par un paramètre santé …


Le Doc : Patrick, vous avez un peu de tension ! 14 / 9 au départ et 23 /10 à fréquence cardiaque maximum. Ce n’est pas dramatique mais c’est limite notamment pour la résistance des petits vaisseaux du cerveau.


Patrick : Oui, le cardiologue m’en a touché un mot. Il va me mettre un appareil à tension portable pendant 24 heures pour étudier les chiffres dans la vie quotidienne. Et, comme personne n’a d’hypertension dans ma famille, il m’a demandé si je m’entraînais dur en ce moment. Il évoque un syndrome de surentraînement également … Il m’a suggéré d’en parler avec vous …


Le Doc : Chez le cycliste, l’élévation de la tension artérielle est favorisée par l’utilisation de gros braquets imposant de tourner les jambes trop lentement. Dans ce contexte, les muscles se contractent puissamment et écrasent longuement les vaisseaux qui les traversent. Le cœur est alors obligé de pousser plus fort pour traverser les masses musculaires.


LES GROS BRAQUETS FAVORISENT L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE


La pression artérielle augmente dans l’ensemble du corps. Malheureusement, si vous placez votre organisme dans ces conditions trop longtemps, il revoit la moyenne des valeurs à la hausse et l’hypertension artérielle s’installe au repos. A l’inverse, lorsque vous moulinez sur de petits développements, l’alternance rapide de contractions et de décontractions est à l’origine d’un effet de pompage qui soulage d’autant le cœur.


MOULINER RÉDUIT LA TENSION ARTÉRIELLE


Les chiffres sont alors plus bas que le laisserait entendre l’intensité de l’effort. Cette stratégie peut même contribuer à prévenir l’hypertension artérielle dans la vie quotidienne. Voilà qui protège les vaisseaux sanguins de l’usure et des cicatrices épaisses et même des déchirures accidentelles.


Patrick : Pourtant, j’essaye de tourner vite les jambes. Cependant, j’adore les bosses et avec les braquets disponibles sur les vélos de série, c’est de plus en plus difficile ! Sur mon groupe compact le plus petit développement est constitué de 34 dents devant sur le plateau et de 32 dents derrière sur les pignons. C’est la formule standard !


« AVEC UN 34 X 32, ON GRIMPE AUX ARBRES ! » : LA PHRASE INTERDITE


Le vendeur, un gamin de 22 ans, probablement coureur à bon niveau, a argumenté : « Monsieur, avec un 34 X 32, on grimpe aux arbres ! ». Avec le recul et mes sensations dans les côtes, je trouve le poncif pas très malin, limite vexant et pas du tout commerçant ! Alors, en vallée de Chevreuse ou à la montagne, je plafonne à 50 voire 60 tours par minute au maximum !


Le Doc : Vous avez tout à fait raison ! Les fabricants et les vélocistes sont probablement des passionnés de vélo et des pratiquants plus talentueux que la moyenne ! On se demande même si les ingénieurs savent compter ! Un cycliste pro dispose souvent d’une VO2 max de 80 ml/kg/mn et d’un braquet minimum de 39 X 28 soit 1,4 tours de roue par tour de pédale. Alors que vous, Patrick, votre épreuve d’effort mentionne un niveau très correct pour votre âge avec une VO2 max légèrement en dessous de 40 ml/kg/mn … Soit la moitié de celle d’un compétiteur de la grande boucle. Pourtant, avec votre 34 X 32, les concepteurs vous imposent 1,06 tours de roue par tour de pédale.


POUR QU’UN SENIOR BÉNÉFICIE DE LA MÊME ERGONOMIE QU’UN PRO, IL LUI FAUDRAIT UN 34 X 48


Puisque votre puissance est deux fois plus faible qu’un pro, vous devriez disposez d’un développement deux fois plus faible emmenant 0,7 tour de roue ! Soit un 34 X … 48 ! Les ingénieurs ont du chemin à faire sur la route de l’empathie et du bon sens ! Alors, je vous invite à bidouiller. Bon nombre de mes patients ont fait monter des groupes de Gravel sur leur vélo de route … c’est déjà mieux ! Mais d’autres ont été contraints d’installer des dentures de VTT … avec triple plateaux, les versions touchées par l’obsolescence programmée pas toujours facile à trouver ! Quant à l’électrique, avec le surpoids et les petites batteries cachées dans les cadres, l’autonomie est insuffisante pour de longues virées montagneuses en aisance respiratoire ! Alors Patrick, faites changer votre groupe pour mouliner dans les bosses à 80 tours par minute au moins ! Il n’en va pas que de votre performance ou de votre plaisir, il en va aussi de votre santé !





3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page