top of page
  • secretariatdocteur4

LE « SYNDROME DU STABILO » ET LES FASCIAS

Dernière mise à jour : 24 mars 2023

Par le docteur Stéphane Cascua, médecin du sport.


Margot a 23 ans. C’est une jeune fille athlétique et ravissante. Elle pratique l’aviron à haut-niveau et s’entraîne 11 fois par semaine. En parallèle, elle poursuit un brillant cursus en économie. Elle fait un Master à la faculté Dauphine. Elle vient me voir car elle présente des douleurs en haut du dos et à la base du cou qui résistent à une prise en charge habituelle.

Le Doc : Dis-moi Margot. As-tu mal quand tu rames ?


Margot : Non ! Un peu au début puis ça chauffe et ça ne me gêne plus !


Le Doc : Tu as plutôt mal quand tu bosses ! Tu es de ces jeunes filles consciencieuses qui surlignent avec plein de couleurs de gros fascicules ! Si tu es droitière, je pari que tu as plus mal à droite !


Margot : Oui, c’est vrai ! Et en ce moment ce sont les révisions. Je suis toujours penchée sur mes bouquins. Je sens bien que je tire sur mes muscles à l’arrière de mon dos. Ma tête est comme suspendue et mon omoplate part avec mon Stabilo …


Le Doc : Tu as tout à fait raison. Tu perçois bien ton corps comme une vraie sportive de haut niveau ! Et, que t’a fait le kiné ?


Margot : Il m’a dit qu’il fallait renforcer ma chaine musculaire postérieure. Alors on travaille les fixateurs de l’omoplate.


Le Doc : Chez une internationale en aviron ! 😊 Non, je me permets d’affirmer que ce n’est pas le facteur limitant.

Margot : Alors, que doit-on faire ?


Le Doc : On ne s’en sortira pas sans traiter la cause ! Il faut modifier ta position travail ! Ma fille a ton âge. Comme toi, elle préfère les supports papiers et elle aime avoir des cours bien propres avec de belles couleurs … Du coup, elle a été embêtée par le même souci ! Dès que possible, je te conseille de lire et travailler sur des documents informatiques, présentés sur des écrans verticaux. Concernant tes documents reliés sur papier, tu dois utiliser une table de lecture inclinable avec un arrêtoir horizontal pour stabiliser ton bouquin. Ainsi, tu parviendras à surligner en gardant les coudes au corps. Cet équipement se pose sur ton bureau. A moins que tu ne déplies les pieds pour les placer de part et d’autre de tes cuisses afin de travailler sur un canapé.


Margot : Alors ? Pas besoin d’entraîner les muscles de mon dos !


Le Doc : Non, ils sont suffisamment forts et endurants ! En revanche, ils souffrent car ils sont mis en tension par la rétraction de ton fascia antérieur. Les fasciathérapeute utilisent l’expression imagée : « La victime hurle mais le coupable est silencieux ! ». On parle fascias pour nommer le grand sac fibreux qui contient toutes nos cellules. Cette structure en nid d’abeille présente des renforts sur les axes de contraintes mécaniques et le long des grandes chaines musculaires. En travaillant toujours inclinée et les bras positionnés en avant, ta grande membrane antérieure s’est raccourcie. En toute honnêteté, l’aviron ne compense pas. Ton entraînement te place un peu dans cette conformation. Il tire sur ton dos et ferme tes bras. Je te suggère de faire quelques étirements analytiques. Je t’invite à basculer ton buste vers l’avant en accrochant tes mains aux chambranles d’une porte à des hauteurs variables. Tu peux aussi faire du yoga. La position du cobra est emblématique de l’étirement du fascia antérieur … Mais puisque tu n’as pas le temps … N’hésite pas à demander à ton coach de caser quelques exos de ce type dans sa prépa physique … Voilà qui consisterait un bon complément à l’aviron !

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page