top of page
  • secretariatdocteur4

LE SYNDROME DU PIED OCCIDENTAL

Par le docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport

Rédacteur en chef de www.docdusport.com


Fabien a 38 ans. Il est vélociste. Il vend et entretient de belles machines pour que chacun puisse se faire plaisir en pédalant. En toute logique, il pratique passionnément le cyclisme. Comme le laisse imaginer son solide gabarit, il est spécialiste de la piste mais se défend aussi pas mal lors des sprints qui clôturent ses courses sur route. Il vient me voir car il présente des douleurs des voutes plantaires. Il est peu gêné en pédalant. En revanche, il souffre beaucoup en piétinant au magasin et il a du mal à finir ses longues journées.


A l’examen, je constate des pieds plats et larges. Ses orteils s’évasent en éventail. Les douleurs prédominent sur l’aponévrose plantaire, le large éventail fibreux qui se met en tension pour éviter l’étalement du pied. Je note aussi une sensibilité accrue des petits muscles et dans les multiples articulations du puzzle osseux du pied.





Le Doc : Dites-moi Fabien, est-ce que vous portez des semelles correctrices avec un soutien de voute pour favoriser le galbe du pied ?


Fabien : Oui, mais ça ne suffit pas ! Je me sens un peu mieux mais c’est toujours la galère en fin de journée. J’ai même ajouté des chaussures très amortissantes. Je porte de HOKA BONDI WIDE.


DES CHAUSSURES MAXIMALISTES POUR REDUIRE LES CONTRAINTES



Le Doc : Très bien ! Ce modèle vous est parfaitement adapté. Au-delà de l’amorti, il est très large. Surtout sa semelle rigide et convexe ne peut pas se plier et favorise le déroulé du pas sa mettre en tension l’aponévrose et les articulations. On parle de chaussures « maximalistes ». Vous avez opté pour la sécurité passive … Pour vous soulager, nous allons ajouter un protocole de sécurité active 😊 !


Fabien : intéressant ! Racontez-moi !


Le Doc : Vous présentez un « syndrome du pied occidental ». Votre pied est désentraîné. Vos muscles ne parviennent pas à le maintenir galber pour assurer un amortissement dynamique à la manière d’un arc tendu. Votre aponévrose s’étire. Vos petites articulations s’impactent en extension. Ce tableau est assez fréquent. A vélo, vous ne souffrez pas car votre chaussure cambrée en carbone assure un gainage du pied. De surcroît, elle est aidée par votre semelle interne pourvue d’un soutien de voute rigide. Je me souviens de deux patients qui vous ressemblaient. Le premier, plutôt sédentaire, venait de commencer le karaté et souffrait rapidement sur le tatami. Ces pieds pudiques découvraient la nudité et l’absence de soutien. Ils hurlaient de douleur. La seconde était une artiste branchée toujours perchée sur larges semelles compensées.


DES EXERCICES POUR MUSCLER LES PIEDS


Fabien : Intéressant ! Que me proposez-vous ?


Le Doc : Pour muscler vos pieds, je vous prescris de la rééducation. Les kinésithérapeutes formés par « la clinique du coureur » maîtrisent bien ce concept. Ils disposent de nombreux exercices pour renforcer les petits muscles qui soutiennent la voute plantaire, on parle des « intrinsèques du pied ». Ils ajouteront quelques mobilisations douces des petites articulations du pied afin de libérer les microblocages et restaurer la fonction. Dans le même esprit, vous aurez probablement droit à quelques massages des muscles surmenés et courbaturés.


DES CHAUSSURES MINIMALISTES POUR S’ADAPTER AUX CONTRAINTES


Fabien : Personnellement, puis-je faire des exercices ?


Le Doc : Vous pourrez décliner les mouvements appris en kiné. Surtout, vous irez marcher voire trottiner avec des chaussures toutes souples appelées « minimalistes ». Elles ne vous proposent aucun maintien. Vous redonnerez vie à vos pieds ! Vous renouerez avec une fonction articulaire et musculaire d’inspiration paléolithique. Attention ! Humilité et progressivité s’imposent : Deux à trois fois par semaine, vous irez vous balader avec vos HOKA et vous mettrez vos minimalistes en fin de parcours. D’abord 5 minutes puis vous ajouterez 5 minutes à chaque séance. Lorsque vous aurez atteint une petite heure, intégrez quelques foulées de trottinement de temps à autres. Avec ce protocole mon karatéka et mon artiste branchée ont retrouvé un confort sportif et quotidien !

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

تعليقات


bottom of page